( 18 avril, 2008 )

La cantine

A Narrosse, le règlement est clair : fournir des attestations de travail des parents. Ainsi les enfants pourront manger.

La polémique des sans travail…..

Les repas ? comment sont-ils mis en place ? qui décide ? comment sont-ils gérés ? sur quels critères sont basées les portions ? Le prix est-il juste ?

La cantine dora%20babouche-1

2 Commentaires à “ La cantine ” »

  1. Dimdamdoum dit :

    Il n’y a pas de raison je reviens vous voir à vous aussi car sur votre blog on peut voir beaucoup de catégories de sujets, c’est parfait on peut alors argumenter par thème.
    La cantine devrait être un lieu d’échanges pour nos enfants, un lieu qui leur permette de sortir du cadre scolaire et partager un moment privilégié avec leurs copains.
    Et non, apparemment il y a une sélection : sont acceptés les enfants de gens qui ont la chance de travailler. Pour la catégorie du chômeur, de personnes intérimaires ou du malade : l’enfant n’est pas accepté.
    On peut dire que l’enfant cache la forêt, car le vrai problème n’est qu’autre que la cantine n’est plus adaptée à accueillir tout enfant souhaitant manger en commun.
    Le problème date de plusieurs années, quand le règlement a été mis en place, je me suis vue relancer pour dossier incomplet car il manquait une attestation. Mais je n’ai pu procurer l’attestation de mon concubin, alors je me suis débrouillée comme j’ai pu.
    Maintenant, mon enfan y mange et apprécie de manger avec ses camarades.
    Mais un autre problème est présent depuis quelques mois : l’assiette n’est pas trop remplie, je ne trouve pas les repas trés équilibré non plus. Souvent on trouve la moitié d’une tranche de jambon, un plat de poisson pour 8 enfants qui regardent 3 malheureux poissons devant eux, alors qui va à la pêche ?
    Avant le sivu, il n’y avait pas de plaintes de ce genre. Beaucoup de choses ont changé.
    En attendant je paie 2,20 pour la moitié d’un repas, et cela régulièrement.
    D’abord on restreit les effectifs pour les entasser dans la cantine, et maintenant on restreint les assiettes.
    Comment faire remonter ces informations sans être attaqué ?

  2. Lilou dit :

    A Dimdamdoum,
    Bientôt c’est la cantine sans les assiettes.
    Il aurait pu tout simplement éviter de remplacer le bon cuisinier, tout en gardant sa collègue qui est aussi cuisinière, et juste en prenant les repas par l’UCR comme pour l’école d’Yzosse. De cette façon, les enfants mangeraient à leurs faims.
    Pas besoin d’un grand chef cuisinier.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|